Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - REMOUX

Publié par Le Capital des Mots sur 2 Juillet 2018, 17:13pm

Catégories : #poèmes, #photos

La forêt de bouleaux

 

Pas à pas, je m’enfonce dans la forêt froide et dorée

Des bouleaux innombrables

Sans repères, sous le souffle boréal d’un ciel gris,

Mille souches, mille troncs identiques

M’égarent

Je taille un bâton pour progresser

Les copeaux rosâtres

Se répandent dans la futaie blanche et monotone

Un tapis de feuilles jaune d’or

Recouvre inexorablement mes traces

Peu à peu

Mes souvenirs s’éparpillent dans ce sous-bois perpétuel, voletant anonymes parmi les copeaux du monde

Mes pensées ressassées s’envolent autour de moi, indistinctes parmi les feuilles qui tourbillonnent et puis tombent, nourrissant les infinis fossés tourbeux de la conscience des hommes, cette forêt froide et dorée

Nous arrivons nus au milieu de nous-mêmes

 

***

Rêve vert

 

Jaillissant d’une brume tropicale, une liane géante s’enroule

À mes chevilles et m’emporte avec elle,

Je tournoie parmi les ficus géants d’un ciel émeraude

Des lichens arborescents émergent en cascade de mon torse prodigue

Me voilà cariatide fertile d’orchidées délicates

Les crosses des fougères arborescentes se déploient brusquement

Et disloque ma conscience en autant de frondes tomenteuses et élégantes

Mon crâne écartelé et épanoui accueille osmondes et capillaires

Un népenthès y déploie ses urnes en un diadème violine

Dans mon rêve vert, mon corps démantelé est support bienheureux de mille épiphytes

Dans mon rêve vert, mon esprit libéré se dissipe dans la moiteur,

Mince ingrédient d’un humus tiède et fécond


***

À tâtons

 

À tâtons

Dans le profond sillon de terre grasse, humide et lisse

Sculpté par le soc éblouissant

À tâtons

Parmi des bulbes sauvages sectionnés, les racines pâles mises à nu,

Parmi les vers séchés et les cloportes enroulés par centaines

À tâtons

Piqués profondément par les chaumes retournés

Les mains gluantes d’escargots fendus

À tâtons

Harcelé par les corbeaux freux

Empêtré d’argile et d’humus épais

À tâtons

Je cherche à échapper au géant

Qui vient semer

 

 

REMOUX

 

Il se présente :

 

 

Pierre Gondran dit Remoux, né le 29 août 1970 à Limoges, Parisien d'adoption, formé en biologie, je me sens poète sur le tard : pourquoi pas ?
 

 

Muséum d'Histoire Naturelle de New York. © Remoux- DR

Muséum d'Histoire Naturelle de New York. © Remoux- DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents