Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - JACQUES BONNEFON

Publié par Le Capital des Mots sur 7 Juin 2018, 20:27pm

Catégories : #poèmes, #peintures, #dessins

Je me demande

 

 

 

 

Je me demande comment en finir avec l'intrus

Qui accapare mon esprit, me dérègle les sens

A grand renfort de musique et de bruit,

Sans que je puisse discerner quelle est l'une

Et quel est l'autre, de la musique ou du bruit.

 

Sans doute me faudra-t-il composer

Avec lui, -qui occupe mes pensées,

Qui n'a de nom, que je ne connais-,

Pour cela même qu'il me tient en son pouvoir

Et ne saurait abandonner l'avantage.

 

J'ai pu avoir la tentation d'arborer fière allure

De lui signifier le peu de cas que je fais

De sa personne, de sa programmation sauvage,

De son installation à mes dépens,

Mais une forme de sagesse m'en a dissuadé.

 

Le choix d'une autre stratégie, -où seule la ruse,

Et je n'en manque-, saura préserver mes intérêts,

Pousser mon avance dans la récupération

De parts entières de mon être, occupées, confisquées.

Déloger le mal ses racines, renaître enfin à moi-même !

 

 

***

 

Tu te demandes

 

 

 

 

 

Tu te demandes

-Mais pouvais-tu vraiment

Échapper au questionnement ?-,

D'où tu viens qu'on t'a pas dit,

Quels sont tes parents de l'ombre,

Qui sont tes géniteurs ?

 

Depuis belle lurette ils t'accompagnent

Ceux qui t'aiment au quotidien,

Qui pourvoient à tes besoins,

Qui assurent dans la durée

Depuis que toi tout juste née,

La permanence des sentiments.

 

Ils sont ceux que tu chéris

Plus que tout au monde,

Et ils méritent bien, Ana,

Tout ton trésor d'amour.

Ce sont eux qui au plus près

T'ont vue grandir, t'ont épaulée.

 

Ne sont pas ceux qui t'ont fait naître,

Ceux que tu voudrais tant connaître.

Leur demander la raison

De l'abandon, -dès ta naissance-,

De leur bébé nouveau-né.

 

Les voir. Les entendre.

A quoi ils ressemblent.

Tenter de les comprendre.

Afin de pouvoir peut-être,

Un jour leur pardonner.

 

 

 

***

 

Ils se demandent

 

 

 

 

Ils se demandent

L'un comme l'autre,

La raison de pareil insuccès.

 

Étaient partis confiants.

Avaient dans l'entreprise

Mis toute leur énergie, tous leurs espoirs.

 

Ils en avaient tellement rêvés, et le miracle

Sous leurs yeux s'accomplissait. Se croyaient

Invincibles. Ne craignaient rien ni personne.

 

L'idée que c'était chose gagnée,

-Que les dieux les accompagnaient-,

Les aura par trop distraits de la réalité.

 

Le fracas du réel n'a pas manqué d'ébranler

Leur ferme assurance. Les a touchés au cœur.

Les a littéralement anéantis.

 

Dans leur échec, sont restés soudés :

Aucun des deux n'aura eu la tentation

D'en tenir l'autre pour responsable.

 

Ils se demandent :

Comment a-t-on pu en arriver là, mais encore :

Comment sortir de là où le diable nous a mis ?

 

 

 

 

JACQUES BONNEFON

 

Il se présente :

 

Tour à tour peintre, poète, photographe, selon l'humeur, le parti pris, les opportunités.

© Jacques Bonnefon - DR

© Jacques Bonnefon - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents