Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ADRIEN BRAGANTI

Publié par Le Capital des Mots sur 1 Mai 2018, 14:40pm

Catégories : #poèmes

PIERCING

 

 

Percée, serait-elle volage ?

Sa carne est une empreinte,

Une bombe aux goupilles elliptiques.

Des anneaux d'acier nichés

En plein visage.

À ses oreilles

Où déjà siègent deux sphères améthystes,

Pendent de maigres gemmes.

 

Mais elle a des yeux qui m'aiment,

Une langue en argent,

La rage du sexe faible,

Aboie à merveille,

Déjoue les plans du ciel

Et de son sommeil

Émergent des rêves d'amants.

 

Sur sa peau armoriée

Se glissent des treilles

Aux dessins dépareillés.

Que fait le tigre au pied ?

L'oiseau sur son bras ?

Le Si et le Do sur le poignet ?

Même son nombril connaît

Cette petite mort si raffinée

Qu'offre l'Ara-kiri.

 

Des miettes de métal

Incrustées aux arcades,

- L'indignité est le gros de son charme ! -

Voilà qu'elle ouvre sa première plaie

Pour que le baiser de l'ingénue

Vienne se déposer

Sur la couleur pourpre scellant ses pétales.

 

À petit feu, les ressorts bouillent.

 

 

 

***

 

Chambre avec vue

 

 

Les marmots se défoulaient près des chaudières

Et se roulaient dans les poussières du dernier cercle.

Leur dos déjà voûté supportait leurs ascendants

Dont un pied s'engouffrait en enfer,

L'embonpoint aidant.

 

La poésie respirait dans le souffle

Des quelques épouvantails encore debout

Et l'hiver esquissait des mots étranges

Dans les couches des premières neiges.

 

La beauté du songe et l'amour pour l'amour

Surplombaient l'arrière boutique de nos carrières.

 

 

***

 

 

 

La Jungle

 

 

Le mélange en guise de guide

Nous marchons tous deux en éclaireurs

Vers un lit de luzernes.

Nos nerfs ne manifestent plus rien au sommeil

Et les restes de nos efforts pour le retenir sont vains

 

Retranchés derrière de plus jeunes années,

N'être qu'une chair nous obnubile,

Qu'un cœur dans le corps encore nubile

 

Les racines des arbres dormants

Sont le traversin sur lequel

Nos cheveux s'emmêlent enfin.

Et la jungle pour un instant s’éteint

En des draps un peu trop protecteurs.

 

Les débris de nos mémoires abattues

Lévitent au dessus des marques du monde

Où j'aurai pu naître bon.

 

Et dans l'espace de nos veines,

La mitraille d'un sang noir de peur

Soigne son rythme quoi qu'on en dise,

Restitue les mesures d'une musique

Dont l'écho résonne encore en moi.

 

Au fur et à mesure des concerts de nos murmures,

Nous plions bagages sans plus redouter

Que fanent les fleurs de tous les flirts.

 

 

Extraits de Le Ventre de l'hiver

 

 

ADRIEN BRAGANTI

 

Il se présente :

Adrien Braganti

 

Né à Saverne en 1990, Adrien Braganti a grandi dans une petite ville mosellane où il pratique depuis une dizaine d'années l'écriture. Ambulancier de métier, il est autant le témoin de la fragilité humaine que spectateur d'un décor mouvant au quotidien. Autodidacte, il compte publications et distinctions dans différents concours. Un premier recueil est déjà composé, Le Ventre de l'hiver.

- 1er prix de poésie du concours Plume d'Ancre en 2014. - Mention au sein de la catégorie «jeunes espoirs» lors du concours de l'association Les Amis de Verlaine en 2014. - Édité dans le recueil L'été d'octobre rose de l'association Femmes qui écrivent avec les loups en 2015. - Édité dans les Anthologies Flammes Vives depuis 2015. - Mention spéciale du jury au prix Matiah Eckhard en 2016. - Édité dans l'Anthologie poétique du Lions Club de Gif-sur-Yvette en 2017. - Publié dans le Poézine Traction-Brabant en 2017 et 2018. - Édité dans le recueil Ce qui nous relie par l'association Livre au Vent en octobre 2017. - Publié dans les revues Florilège, Les Cahiers de Poésie en 2017, Traversées et Les Médiations philosophiques en 2018. - Édité dans le recueil de poésie des finalistes du concours organisé par Les Amis de Thalie ainsi que dans l'anthologie du Prix de la Poésie des Éditions Robin en 2018.

 

 

Adrien Braganti - DR

Adrien Braganti - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie-france ochsenbein 02/05/2018 22:48

Merci pour ces vers de pure poésie.

LERMAN ENRIQUEZ Alix 01/05/2018 17:15

Merci pour ces très beaux poèmes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents