Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - RAPHAËL ROUXEVILLE

Publié par Le Capital des Mots sur 8 Mars 2018, 09:28am

Catégories : #poésie

La Cerise




Au creux de mon gant
Une queue de cerise
Prise dans un glaçon

Attachée encore à son noyau

Plus rien de la peau
Rien de sa chair

Je regarde

Un glaçon que j’ai ramassé

Que je regarde comme au hasard

A cause de sa fourrure de givre
Hérissonnée sur le contour
Si délicate au soleil blanc 
Et si brillante d’hiver
Que je regarde

Dedans sur le côté dans le glaçon
Bien détachés du noyau 
Brillants de bulles
Minuscules d’air

Je regarde

Je regarde
Deux épanchements rubis
Et nuageux
Parmi le froid
Filandreux
Qui se diluent dans le rose
Que je regarde

Je regarde je crois
Deux épanchements de pulpe de juin dans février
que je regarde
quand je pense que je regarde

Et je ne regarde pas la queue
Je ne ne regarde pas le noyau
Pas le givre dont les aiguilles maintenant constellent mon gant

Je ne non

Je regarde le rubis qui s'étiole dans le rose

Je ne pense plus

Je regarde

Je regarde
Le rouge le rose
Vasculaires
Que je regarde

Je regarde
Je regarde le rebord de ta bouche
C’est ce que je regarde
Le rebord de tabouche

Je regarde

Je regardebordetabouche
Je regarbortabouche
Je garbor tabouche
Je reborde tabouche
Je rabord ta bouche
Je te regarde ta bouche, je te bouche, je regarde le bord de ta bouche, je te rebabouche, je ta bouche

Et puis je pense

Au bout du compte je pense
Je regarde un peu moins fort la bouche
Le rubis le rose épanchements

Toujours je regarde mais je me mets à penser

Je revois la glace la queue la cerise un peu je pense maintenant 
Je pense

Je regarde encore un peu mais je pense
Je pense
Avec ce glaçon dans ma main
Que je ne regarde pas

Je pense Était-ce toi au village à la nuit ?

Était-ce toi ? Je ne pas

Les deux épanchements le gant je ne

Je pense avec mes lèvres
Tout seul

Je crois bien que je pense avec mes lèvres maintenant

Je pense

Je pense à toi /

Je pense à toi /

Je pense à toi /

 

 

RAPHAËL ROUXEVILLE

Il se présente :

 

Les poèmes de Raphaël Rouxeville ont récemment été publiés en revue par Le Capital des Mots, Terre à Ciel, Lichen et Décharge.

 

 

Raphaël Rouxeville - DR

Raphaël Rouxeville - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chrystaux 08/03/2018 20:55

Poème magnifique...troublant, étonnant, frais...existe-t-il un recueil des poèmes de Raphaël Rouxeville SVP ? Merci !!

Raphaël Rouxeville 09/03/2018 11:25

Merci beaucoup Chrystaux ! Non, pas encore de recueil. C'est Eric Dubois mon éditeur, pour le moment. A lui le gros cigare et la Cadillac ! ;)

Eric Dubois 08/03/2018 21:12

Pour le moment, il publie des poèmes en revues.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents