Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CLÉMENT G. SECOND

Publié par Le Capital des Mots sur 20 Octobre 2017, 18:23pm

Catégories : #poèmes

 

 

Il arrive qu’à l’insu d’un attentif remonte

sa clandestinité faute d’oxygène

 

Le secret sans grand large, en est-ce encore un,

et du large sans lui, que reste-t-il à lire

sinon la mue prostrée, méconnaissable ?

 

Vous aura-t-on voulues, immensités plus courbes

que le roulis des fables qui vous bercent !

 

Et longées, parcourues, désireux des prochaines

archères décochées, profuse succession

 

à perte de regards trompant les paupières-lèvres,

 

à perte de se perdre au gré souple de vos rebonds

 

à tressaillir un soir surpris, ô folie douce,

par l’oubliée sans droit qui grimpe

de travers en frôlant le moment,

 

et cherche-donne et chante à titre de reléguée

son psaume plus royal d’être émis en veilleuse.

 

 

***

 

Sur fond de grondement inégal du chauffage

va se démêlant, s’ordonnant le désir

 

cette maison à craquements hésite

entre branler dans l’air

et son enrochement, se sceller en plein stable –

 

De la vie devinée en pointillés se trame,

questionne le surplace d’un lit défait

 

dont ne veut plus l’ancien faux-gisant,

 

diagonal pressé par quelque chose

qui tour à tour dispense

son lot d'insuffisance et vers le jour assez

d’allant pour un pas suivi d’autres.

 

***

 

 

Tard attendu, le rai se glisse et les battants

l’enjambent, précautionneux de sa mince lumière

 

ou bien ce sont les cils aussi qui le coulent

 

ou l’index qui l’esquisse évasivement

à la fin d’une phrase en mal de sonorité basse

 

La pièce tourne sur son axe imperceptible

 

Le basculement a raison des raisons d’équilibre

 

Ce que peut la finesse extrême va sidérant corps et cœur

 

et le regard plissé anticipe l’irruption par l’embrasure

d’une main de soleil avançant le matin à répandre.

 

Extraits de "Porteur silence" - Editions Unicité, 2017.

 

CLÉMENT G. SECOND

 

Il se présente :

 

 

Clément G. Second

 

Écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il préfère nommer Brefs, sonnets, formes libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement.

Plusieurs recueils en cours ou achevés, dont Porteur Silence qui vient de paraître aux Éditions Unicité de François Mocaër.

Publications dans Le Capital des Mots, La Cause Littéraire, Décharge, 17 secondes, Harfang, Lichen, N47, Paysages écrits, Terre à Ciel, et d’ici quelque temps dans Verso.

Réalisations avec Agnès Delrieu, photographe (revues, blog L’Œil & L’Encre http://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre)

Proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), où « Une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ».

 

a1944@hotmail.fr

 

 

Porteur Silence. Clément G.Second . Editions Unicité, 2017. - DR

Porteur Silence. Clément G.Second . Editions Unicité, 2017. - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents