Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

Publié par Le Capital des Mots sur 5 Septembre 2017, 07:31am

Catégories : #poésie

La lune


 


 

J’ai cru en elle, un jour de fausse gloire.

Le soleil brillait négligemment

sur sa toile de jute déchirée de ciel bleu.

Le soleil trouait de taches

ma robe rose dépenaillée

qui dansait sous le vent de l’été.


 

Le soleil avait un goût de sel

et de lavande presque parfumée,

délavée par la mer où je me baignais

insouciante encore, au bord de laquelle,

la brûlure du sable réchaufferait

plus tard ma longue cicatrice au cœur.


 

Longue blessure au cœur

de n’avoir pas su te plaire ou si peu,

d’avoir longtemps cru

à ton amour sans taches,

à ma résurrection de petite fille sainte.

Rouge blessure qui a désormais

le goût âcre de l’oubli et de l’indifférence.


 

J’ai plus de quarante ans,

plus de quarante-cinq ans même

et maintenant une lune tiède

et pâle s’approche de moi.


 

Elle te ressemble, mère

avec tes pâles reflets d’obsolescence,

ces nuances d’opale et d’émeraude

que je croyais percevoir dans tes yeux.


 

Elle te ressemble étrangement.

Il est trop tard pourtant.

Je suis devenue femme

en regardant le ciel,

en regardant ailleurs


 

lorsque la mer et ses reflets bleus

me tenaient dans ses bras blancs d’écume,

lorsque le soleil y plongeait

sa tête ignée, rouge de crépuscule,

lorsque ces oiseaux, les mouettes

m’appelaient mon enfant.


 

Adulte devenue,

j’ai écarté la mère morte en moi,

j’ai pansé ma blessure

à l’aide de grains de sable,

des dorures d’un soleil endormi.


 

J’ai tenté d’oublier ma peine.

Dans la mer blême,

je l’ai enterrée loin de toi.


 

ALIX LERMAN ENRIQUEZ

 

Elle se présente :

 

Alix Lerman Enriquez est née à Paris le 5 mai 1972. Depuis très longtemps, elle s’adonne à l’écriture poétique et, à ce titre, a déjà publié plusieurs recueils de poésie comme Météores (2005) aux éditions La Bartavelle, Les territoires de la nuit pourpre (2012), chez Do Bentzinger Editeur, A-Contre-jour (2013) chez Hervé Roth Editeur, Les fruits blets de ma solitude (2014) et Herbier d’errances (2016) aux éditions Flammes Vives. Dernièrement, elle a également publié Au-delà de la nuit (2016) aux éditions Les poètes français, ainsi que Tessons et miroirs aux éditions Vox Scriba (2017).

 

Membre de l’Union des poètes et Compagnie, elle est lauréate du prix de poésie Jean Rivet 2017 pour son recueil Lever l’ancre.

 

Alix Lerman Enriquez a également participé à plusieurs anthologies et recueils collectifs édités par la Société des poètes français et par l’association Flammes vives. Elle a par ailleurs collaboré aux revues Xero, Le Portulan bleu, La Revue alsacienne de littérature ainsi qu’à Poésie sur Seine. En outre, elle écrit des poèmes dans les revues poétiques en ligne : La Cause littéraire, Le Capital des mots, Recours au Poème et Lichen

 

Enfin, elle est l’auteur de proses poétiques sur le site de l’éditeur Hervé Roth éditeur et nourrit son propre blog Perles de poésie à l’aide de petits billets d’humeur teintés d’humour et de rêverie.

 

 

 

Alix Lerman Enriquez  - DR

Alix Lerman Enriquez - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Béatrice HOREL 07/09/2017 20:41

Je suis très émue...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents