Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - SOLY SOMBRA

Publié par Le Capital des Mots sur 1 Août 2017, 14:07pm

Catégories : #texte, #photos

On va se perdre. Parce que les peaux s’éloignent. Parce que tout s’enfouit. Ici ou ailleurs. On va se perdre. Parce qu’on s’évapore. Parce que le vent souffle. A contre-courant. Parce qu’on ne retient rien. Pas même les promesses.

 

-Quand est-ce qu’on oublie ?


 

-Jamais. Je crois qu’on n’oublie jamais. Ça reste là. Pris entre la peau et les tripes. Ca navigue, ça va et ça vient, quelques fois mêmes ça remonte jusqu’aux yeux. Ça se répand sur la chair, ça part en torrent, ça inonde le corps, ça bout et ça palpite entre les veines, puis c’est le calme. Le silence. Tu crois que c’est terminé. Et puis un jour il y a ce rien, ce détail de rien, ce minuscule rien, qui vient te frapper le crâne contre le mur du souvenir. Qui t’injecte une dose massive d’odeurs oubliées. Qui t’essore de l’intérieur pour te faire cracher des mots périmés. Tu comprends ? On n’oublie jamais rien. Jamais. On se condamne pour une éternité.


 

- J'ai le souvenir qui se traîne à mes pieds... Il revient parfois, comme un parfum entêtant, pétrir mon lobe frontal. Dis-moi connais-tu la mort ? Celle de l'autre qu'on porte en soi... J'ai des derniers souffles qui me collent à la peau, des comas dépassés à qui je redonne vie.


 


 

Soly Sombra

L’entêtant

 
 
 SOLY SOMBRA
 
Elle se présente :
 
 
Soly Sombra

Née à Lyon, artiste, auteur et photographe, Soly Sombra expérimente le monde des images et l’univers littéraire sous diverses formes. Elle travaille les visages, les paysages, les ombres et s’approprie tout ce qui l’entoure en donnant vie aux « natures mortes » à travers des performances et de nouvelles expressions artistiques.
Soly Sombra par © Soly Sombra  - DR

Soly Sombra par © Soly Sombra - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylphide Demeter 06/08/2017 18:28

Les mots sur les maux, Soly Sombra sait parfaitement les trouver, et les gratter...
elle gratte là où ça fait mal, avec quelques mots sans plus...épuré, fluide, ce texte se lit dans l'universalité de l'individu, tout en résonnant dans son introspectif susurré en pleurs ravalés...
très beau texte...Sylphide Demeter "Countess B"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents