Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rien d’étonnant que le père s’effraie

Fasse trembler les barreaux du lit

Les marches de l’escalier

Que la mère descende

Saute d’un pied d’un autre

Et monte jusqu’au grenier avec sa malle à voyage

 

En réponse à ces objets

Que l’on dégage délicatement de terre

On feuillette en famille nos albums de photos

Nos cahiers d’écolier

 

Ecrire ensemble nos noms

Souffler sur le toit

Faire tournoyer au-dessus de nos têtes

Mouchoirs et fanions

Prend valeur de légende

On parle d’un paysage où l’on pourrait papillonner

Tout en bandant ses yeux

D’un ponton qui sous le couvert des arbres

Nous invite à plonger

Et d’un drap que l’on essore

Et qui s’étire avec quelques plis

Où vient s’infiltrer nos visages

Et la réponse à nos questions

 

 

 

PS : « Laisser le vent secouer votre visage

Et vos doigts pianoter sur la vitre

Des nuances de ton viendront

S’ajouter à la tournure du ciel

Et effacer un peu de buée …..»

 

Vous, notre dame de cœur, laissiez négligemment tomber

De votre sac de tels conseils

Et c’était un rituel pour nous de les ramasser

La fantaisie de leurs traits venait s’amarrer

Servir de tresses de marque-page à nos vies

Pour contenir nos larmes

Nous envahir de grandes gorgées de rire

Elle encerclait de rouge à lèvre nos yeux

Et faisait s’amuser

A la manière d’un instrument à vent

Les volets de la maison

 

 

 

***

 

 

« Lancer dans notre sillage

Des fleurs et des guirlandes de gui

Qu’il y ait comme une accolade du vent

Un frémissement de l’ombre

Et les couleurs et les contours d’un récit

Qu’on ne peut seul assembler. »

 

Voici ce que semblent nous confier

Ces inscriptions que l’on écrit sur les pierres

Et qui forment la chaîne de nos voix disparues

 

On aimerait les réunir en un lieu unique et accessible

Mais elles qui sont pourtant si semblables

Répugnent à s’assembler

Et restent souvent illisibles

Comme un palimpseste ou du papier mouillé

 

 

 RICHARD ROOS-WEIL

 

Il se présente :

 

 

 

Médecin hospitalier

 

Bibliographie :

Mars 2017 : le parvis des ombres (extraits) revue TRAVERSEES.

Mai 2017 : poèmes inédits revue ARPA.

 

 

 

 

 

 Richard Roos-Weil - DR

Richard Roos-Weil - DR

Tag(s) : #poèmes, #photos

Partager cet article

Repost 0