Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cageot et la résille *


 

Tout en vrac

Les poings serrés et les patates

Les ongles noirs et la peau burinée

Les seaux d’eau charriés du soir au jardin

Les mottes de terre collées

Les traits épaissis

Les choux montés

A demeure

L’été muré

Entre les plants de failles hauts et les pieds d’automate

Les caillasses jetées hors du terrain

Se hisser d’un seul bloc ou pousser de travers

L’âge gris des pierres

L’eau tonne et rage

Le vent fuit

Soufflement des corbeaux

Poussés par la tempête

Hors de soi et sans enclos

Des collines à perte de vue modelées au battement des faucilles

Les prés sertis d’acier épousent les pentes fanées adoucies

Les sommets érodés ondulent

Les parcelles fertiles se dérobent à la ribambelle des fils qui court sur les champs labourés

L’eau et le sel pour le bétail

La pluie et le soleil des semailles

Le cri de l’air pour entrailles

L’aplomb en pleine figure d’un nez qui respire

Les yeux à l’équilibre

Posé sur les palettes de fret

Le poids lourd attend la levée de son chargement bien calé pour ne pas s’abîmer

Tandis que les plus agiles se précipitent contre la forteresse imprenable

Le regard déchaîné se vrille emporté par le vacarme assourdissant des ailes déployées

Dans le marché des ombres où la lueur vacille

La montagne parcourue de ruisseaux étend ses veines d’un nouvel anneau

De toutes parts de routes assaillies

La campagne veille sur ses bourgs engourdis

Le petit bois des lampadaires éclaire la nuit

Derrière les persiennes qui se sont refermées

La jupe d’une ampoule s’envole aux flonflons du bal des chimères.


 


 

 15 août 2017


 

 

 


LAURE WEIL

 

Laure Weil se présente :


Professeur agrégée d'arts plastiques, je suis aussi curieuse de littérature, de cinéma et d'architecture. J'ai fabriqué quelques livres d'artistes, dont le lien entre eux semble être l'effacement. Livres restés confidentiels. J'écris généralement pour restituer une rencontre avec une œuvre, qu'elle appartienne au champ des arts plastiques ou au cinéma.
Je cherche à diffuser mes textes parce qu'il est plus facile de se motiver à écrire régulièrement quand on sait que ses textes sont susceptibles d'être publiés.
Mes écrits sont nourris par ma culture des arts plastiques et par ma liberté à jouer avec les mots, comme s'il s'agissait de couleurs pour un peintre.

 

 

 

 

 

 

 

 

* Poème inspiré des œuvres exposées au Musée d’art moderne et contemporain Saint-Etienne Métropole :

Claude Lévêque, "La Tempête", 2015. Dispositif in situ. Choix de 4 éléments de la "Demeure X" d’Étienne-Martin. Cages en bois suspendues, flashs projetant les ombres portées des cages dans l’ensemble de l’espace. Diffusion sonore : battements d’ailes d’oiseau enfermé dans une pièce. Conception sonore en collaboration avec Gerome Nox.

http://claudeleveque.com/fr/article/20162017/2016-la-tempete

Jaume Plensa, « Lou et Laura », 2016. Sculptures en acier inoxydable.

http://jaumeplensa.com/exhibitions-and-projects/recent/jaume-plensa


 

Tag(s) : #poésie

Partager cet article

Repost 0