Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps

 

 

Le temps traine sur les rues

Nu

Sans bagage

Comme un collier de baisers

vides


 

Dessine un verre

de promesses

de sang

Dans la surface des cris fermés


 

J’aime partir

habiter la mer

Lorsque toute chose

est devenue

Pages de blessures folles


 

***
 

 

 


 

Aux arbres nus

Sur les branches

premières

Je vois toujours tes baisers

transparents

Simples comme toute chose

libre

Qui marche verticale

dans les rues

A côté d’une parole en trois syllables

li-ber-té


 

homme célèbre du sceau

du vide

tu caches tes mains

dans les traces agenouillées

de l’autre


 

et tu fais de ton silence

des montagnes blanches

Mais ton aube

Tes pas tes rues ton fleuve

Ton passé tes épaules tes mains

Ta respiration ta maison ta solitude

Ton chien ton lit ton fils

Ta démarche

une simplicité noire

 

 

ADLYNE BONHOMME

 

Elle se présente :

 

 

Je m’appelle Adlyne Bonhomme. J’habite à Port-au-Prince, la capitale d’Haiti. Je baigne entre la danse et l’écriture. Je danse pour mieux saisir les pas meurtris du monde. J’écris pour mieux habiter mes blessures, le silence du monde.

Adlyne Bonhomme - DR

Adlyne Bonhomme - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0