Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour de plage


 


 


 

Un chien jappe dans l’air bleu.

La plage semble morte

sous le poids d’un soleil de plomb

et les plumes d’ailes des mouettes

en suspens, tourbillonnent

comme une pluie de soie.


 

Les abeilles butinent le sable blond

et moi je piétine le silence des coquillages,

leur écho parfois aussi

qui me rappelle celui de la mer

de l’océan de Claude Roy .


 

Vers le soir, un chien aboie

Dans l’air libre, dans l’eau

transparente où je crois voir

mon corps tremblant,

où je crois entendre le troublant

bruissement de la mer,


 

où je crois voir mon corps d’eau

reflété dans mes yeux verts

et mon cœur tiré au cordeau

par la trajectoire d’un soleil d’acier

qui se couche rouge

sur le ciel et sa taie de brume.

 

***

Matin

 


 

J’ai cueilli un bouquet

de violettes

que j’ai plongé

dans un vase bleu

d’eau de mer.


 

J’ai coupé une fleur

pour l’accrocher

à ma boutonnière

avec une broche d’or

sur le ciel du silence.


 

J’ai hurlé dans le soleil rouge

de l’aurore pour accueillir

la naissance du jour soudain.


 

J’en ai recueilli la rosée :

dentelle du soie du ciel

enroulée sur mes doigts

d’or et de fée.


 

A l’aube, j’ai recueilli

le matin au creux

de la paume de ma main

et je l’ai caressé.


 

***
 

Clair-obscur


 


 

Tôt le matin,

je mords le ciel bleu

et ses fleurs frêles

mêlées de miel et de rosée.


 

L’aube rougeoie

et les nuages forment

une immense meringue

orangée, accrochée

aux cimaises des cieux.


 

Je la regarde de près,

m’irradiant les yeux,

à l’écoute du clapotis de l’eau,

dans laquelle je baigne

mon corps effaré de lumière.


 

Dans le ciel,

comme une nacelle argentée,

le soleil rose se balance

en suspens au-dessus de ma tête.


 

Le soir, la mer est lisse et noire

comme l’encre avec laquelle j’écris.

Le soir, le ciel noir cadenassé d’étoiles,

hurle à la nuit à l’infini.

 

 

 

ALIX LERMAN ENRIQUEZ

 

Elle se présente :

 

Alix Lerman Enriquez est née à Paris le 5 mai 1972. Depuis très longtemps, elle s’adonne à l’écriture poétique et, à ce titre, a déjà publié plusieurs recueils de poésie comme Météores (2005) aux éditions La Bartavelle, Les territoires de la nuit pourpre (2012), chez Do Bentzinger Editeur, A-Contre-jour (2013) chez Hervé Roth Editeur, Les fruits blets de ma solitude (2014) et Herbier d’errances (2016) aux éditions Flammes Vives. Dernièrement, elle a également publié Au-delà de la nuit (2016) aux éditions Les poètes français, ainsi que Tessons et miroirs aux éditions Vox Scriba (2017).

 

Membre de l’Union des poètes et Compagnie, elle est lauréate du prix de poésie Jean Rivet 2017 pour son recueil Lever l’ancre.

 

Alix Lerman Enriquez a également participé à plusieurs anthologies et recueils collectifs édités par la Société des poètes français et par l’association Flammes vives. Elle a par ailleurs collaboré aux revues Xero, Le Portulan bleu, La Revue alsacienne de littérature ainsi qu’à Poésie sur Seine. En outre, elle écrit des poèmes dans les revues poétiques en ligne : La Cause littéraire, Le Capital des mots, Recours au Poème et Lichen

 

Enfin, elle est l’auteur de proses poétiques sur le site de l’éditeur Hervé Roth éditeur et nourrit son propre blog Perles de poésie à l’aide de petits billets d’humeur teintés d’humour et de rêverie.

 


 

 

Alix Lerman Enriquez  - DR

Alix Lerman Enriquez - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :