Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À Jü

 

Douleur de l’abricot

Last Train sur ma langue

corrompue de confidences

murmures des portes

chuchotis des villes

glissement des fringues

sur le tapis synthétique

mon scalp blond

tremble

entre les lèvres

d’un mojito noyé

 

baies de cassis

reine des prés

sauterelles

sur le marchepied

douleur de l’abricot

 

***

 

Porsche Rouge

 

Dans mon dernier rêve

ta Porsche Cayman

lancée à plein régime

sur la piste forestière

percutant

mes lèvres entrouvertes

 

La lumière a giclé

sur mon visage

perles de glaces

jusqu’au derme

 

À mon réveil

des écrevisses de pierre

mordent les liens coupants

poignets

veines ouvertes.

 

***

Danse Nocturne

 

Je nage

Antiques galeries

Aux plafonds d'ébène

 

Sur ta barque arrachée

Rivages noirs

Tu vogues sur les pierres

Dentelle

 

Remous des confluents

Acrobates des nuits

Sur les filets du risque

 

Les corps

De l’eau

 

 

AGNÈS COGNÉE

 

 

Elle se présente :

 

Née à Angoulême en 1973, étudie les mathématiques, puis les enseigne. Commence à partager sa poésie en 2010 sur le web où elle crée son premier réseau littéraire en confrontant ses mots à l’Autre. Milite pour une poésie émancipatrice qui interroge l’existence même, et pour sa diffusion, écrite ou orale accessible à tous pour une humanisation des relations.

Elle est publiée dans les revues Sous-Vide et 17 Secondes ainsi que dans différents ouvrages collectifs.

Membre du comité éditorial de la revue Poésie Vivante et de l’association Sciriolus, elle préside aussi le site littéraire www.leforgemots.org.

A publié à son compte Haïk’Humanie en 2012 et Déclaration en 2014.

En préparation : La peau du hasard, aux éditions La Grange le Comptoir des Lettres, avec les illustrations de Ludivine Elzein.

Actuellement à Grenoble, où elle exerce sa créativité comme web-designer.

 

Agnès Cognée - DR

Agnès Cognée - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :