Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Cette cour où je passe

égaré hésitant

dans la lumière

du soir déclinant

fut un jour une école

où jouaient des enfants

dans les temps d’avant

d’un passé si vaste

qu’il semblait éternel


 

***


 


 

On dit qu’il va pleuvoir

là où il ne pleut pas

mais les hommes activent

l’espace du trépas


 

Dans la mire du chasseur

le fauve est au bout

Dans la forêt qui brûle

des humains qui sont fous

travaillent à des cultures

qui sèment la terreur

dans la forêt déserte

des singes décimés


 

Un papillon vole

dans le champ préservé

l’homme ne peut croire

sa race menacée.


 

NASHTIR TOGITICHI

 

Il se présente

Nashtir Togitichi, né en 1959, vit à Paris. Lit et écrit de la poésie pour vivre, un peu comme d’autres feraient de la méditation. Psychologue clinicien, militant associatif dans le champ de l’écologie politique, rédacteur sur différents supports parmi lesquels http://adrastia.org/ www.partipourladecroissance.net http://unpetitanesurlaroute.ek.la/ , http://www.roc06.fr/ , le journal papier Le Gari de « Nuit debout » de Nice et surtout le journal en ligne lagueuleouverte.info

Publications sur le net : essentiellement dans « Le Capital des mots », mais aussi « Francopolis » et « Recours au poème ». Participation à une scène de Poètes à Paris (« Tremplin des Zarts », avril 2016).

A publié un recueil : Si tout se casse la gueule, précédé de Contraintes du temps, Edilivre, Septembre 2015.

Veut faire paraître un jour Chroniques de l’antépénultième.

Nashtir Togitichi - DR

Nashtir Togitichi - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0