Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

      

                              

                Terrasse de café à l’abri du vent,

                 la chaise face à la rue passante

 

Les yeux ouverts un peu plissés sous le soleil – l’oreille,

eux clos, se suffirait à décrire

en nuances le mouvement

 

                                          

 

           Un pas, là sur la gauche, en très bref

           suspens, non trébuchement – aussitôt renoue avec son rythme

 

           Talons hauts, longues jambes porteuses

           vers où ? d’une allure à léger tangage,

            visage résolu, cap tenant

 

           C’est l’hésitation qui parle, non le flux

 

            Une menue rupture à même l’indéfini

 

            Quand le suivi revient, et la ligne,

            sous le tempo demeure un non-temps, ce retrait, cet écart,

            amorce d’un autrement non déclaré qui vibre

 

 

 

***

 

 

 

      Où sommes-nous ? Dans des couloirs ou dans l’ouvert

de l’incertain sans-mot-clef, de la voie si multiple,

encline à déployer ?

 

Dans des couloirs serrés de vieille solitude ?

 

Dans un si vaste accueil qu’il nous cautérise

d’identités s’entremordant, redites acharnées ?

 

Les rues de cette ville invoquent le printemps

et comme des bourgeons tendres-drus, dans le cœur, dans le pouls

éclosent des pensées sans raisons que les leurs, mystérieuses

 

Passants croisés, passantes un peu suivies

à perte d’inutile, chats frôleurs de limites, au bond soudainement

latéral et précis fendant loin des cloisons d’air

 

Et parfois, une place aidant de son cercle unanime,

 

ce sentiment que tout va se jouer ici comme jamais,

du rail ou de l’inembrassable

 

 

     (in Encres de songerie,

     inédit)

 

 

 

CLÉMENT G.SECOND  

 

 

 

Il se présente :

 

 

Clément G. Second

 

Écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il nomme Brefs, sonnets, formes libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement. Plusieurs recueils dont un, Porteur Silence, paraîtra en 2017 aux Éditions Unicité de François Mocaër, et deux autres en cours.

Collabore à des revues depuis fin 2013 pour l’ouverture et le partage. Poèmes et autres textes dans AccentLibre, Le Capital des Mots, La Cause Littéraire, 17 secondes, Harfang, Lichen, N47, Paysages écrits, Terre à Ciel, et d’ici quelque temps dans Décharge et Verso.

Plusieurs réalisations de pair avec la photographe Agnès Delrieu (revues, blog L’Œil & L’Encre http://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre)

Fréquente littérature, arts, philosophie et spiritualité.

Se sent proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), dans laquelle « une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ».

 

 

Clément G.Second - © Terre à ciel - DR

Clément G.Second - © Terre à ciel - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0