Seule la voix se souvient

 

 

Silence organisé, vision déchiquetée des mots

nouveaux sons de la douleur

nouveaux territoires d’imprécation

le mot explore l’intérieur des mondes

révolution hissée à son contemporain

sans rien perdre de l’histoire

j’ouvre les fenêtres des mots

je jongle, tords et mélange les mots,

avant-garde des nouveaux ghettos

la langue contre la barbarie

En notre temps de millions de massacrés, de tant d’âmes réfugiées

Et en ce temps d’arrogance meurtrière des puissants

Me voilà face à moi-même pour trouver les réponses, les consolations et les résolutions

Quel art sera lumière dans les sombres corridors mortifères du moment ?

Quels mots ? Quel mouvement de lèvres ?

Poussières de mots pour lendemains

Galop des mots au rythme des questionnements

Nid des mots pour la caresse et le désir

Ombre des mots pour en débusquer le mensonge ou l’illusion

Soleil des mots pour la fraternité et la liberté

Toute fenêtre ouverte

Toute fenêtre emplie de lumière

Toute fenêtre palpitant et claquant au vent de mai

Danse des mots dans les croisées des utopies

Balancement des mots dans le ballon d’enfant courant entre les manèges

Eclatement des mots entre deux pétards de la fête

O 14 juillet à venir

Quelle sera ta parade ?

Vertige d’ouvert ou verrou des peurs ?

Je cherche entre les mots, la langue mère

Dans le berceau des chansons qui m’ont formée

Ma France, Nuit et brouillard, la montagne, que c’est beau la vie !

 

Langue du rêve, te reste-t-il une place ?

demeure des voix essentielles, ne t’alarme pas

mais reste vigilante

continue d’interpeller le monde, les oppresseurs et même les dieux !

 

Langue du rêve, recouvre les puits immondes de la mort

qui ne distribuent que malheur

entre deux claquements de fouet

de bruits de bottes

avec les cadavres échoués à chaque heure

les brûlés vifs

les sacrifiés

au pas orgueilleux des puissants oppose ta marche patiente de résistance

celle-là même qui fait traverser les montagnes et les mers pour respirer l’air libre et les jasmins en fleurs.

 

30/04/2017

 

NICOLE BARRIÈRE

 

 

Elle se présente :

 

Poète, écrivain, essayiste, traductrice, Nicole BARRIÈRE a publié de nombreux recueils de poésie. Ses poèmes figurent dans de nombreuses anthologies et revues.

Directrice de la collection Accent tonique aux Éditions l'Harmattan.

Administratrice de l'association "Du côté du Pont Mirabeau" à Paris,

Membre de la Société des Gens de Lettres.

Grand prix européen Orient-Occident du festival Cuerta de Arges (Roumanie) en juillet 2010.

Prix de poésie féminine Simone Landry 2011 France

Prix d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre MNAC Liban 2011.

Premier de poésie de la Fondation Di Liegro, Rome 2014.

Ses poèmes sont traduits en italien, persan, espagnol, roumain, kabyle et arabe.

 

Nicole Barrière  -  DR

Nicole Barrière - DR

Tag(s) : #poésie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :