Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - GAËTAN FAUCER

Publié par Le Capital des Mots sur 7 Mars 2017, 10:45am

Catégories : #aphorismes

Femme en puissance :

 

 

La femme : cette grâce que l’on dévore en douceur.

 

L’homme possède tout son corps pour combler le corps d’une femme.

 

Il faut mieux la rendre folle que d’en faire une folle !

 

L’art de plaire est un art.

 

Elles sont un peu comme la drogue, trop de mélange peut créer une overdose.

 

Les femmes ne disent jamais «non» elles ont simplement un autre avis.

 

Donnons leur toujours raison, mais gardons nos positions.

 

Dieu est généreux...il créé la femme mais préfère la donner aux hommes !

 

La femme...ce juste milieu entre l'homme et Dieu.

 

Leur grande réussite est de nous faire croire qu'elles ne comprennent jamais rien.

 

Son pire défaut est d'en avoir aucun.

 

Dieu a créé un être de perfections et de contradictions : la femme.

 

L'homme se rase la barbe, la femme, elle, barbe l'homme.

 

La femme possède cette petite imperfection qui fait d'elle la perfection !

 

Le Créateur a envoyé la femme sur terre pour insuffler à l’homme un peu de poésie.

 

Si l’homme s’obstine à brimer la femme, c’est parce qu’elle lui est supérieure.

 

Seigneur, merci pour ton invention…mais tu n’aurais pas le mode d’emploi ?

 

 

GAËTAN FAUCER

 

 

Il se présente :

 

Né à Bruxelles, le 31 décembre 1975. Dramaturge, poète et nouvelliste. C'est surtout le théâtre qui l'inspire sous toutes ses formes. Plusieurs de ses pièces ont été jouées dans divers lieux théâtraux.

Poésies (revues littéraires, prix et publications)

Revues littéraires, journaux :

«Pégase», «Les Elytres du hanneton», «Repères», «L’Arche d’Ouvèze»,

«Imagine», «L’Aconique», «Remues-Méninges», «AlterTexto», «Catarrhe», «Microbe», «Même pas peur»...


 

Publications :

«Poèmes pour nos lendemains» : (collectif), aux Editions Novelas (2012)

"Délices et Caprices poétiques" (collectif), aux Editions Novelas (2016)

Concours: Lauréat du prix Base (2008), organisé par la maison de la poésie de Namur

 

 

Plus d'infos : http://www.theatre-contemporain.net/biographies/Gaetan-Faucer/presentation/

 

Gaëtan Faucer - DR

Gaëtan Faucer - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie 15/03/2017 21:37

J'ai eu un coup de sang non? Vous l'avez échappée belle . Je manque encore de concentration. Je suis passée sous un rouleau compresseur il n'y a pas si longtemps et peine encore à retrouver heu des formes...

Valérie 15/03/2017 21:16

je n'avais pas lu l 'intitulé, aphorismes. j'allais rajouter, vous vous contredisez sans cesse...

Valérie 15/03/2017 13:06

premier poème que je lis
je suis une femme
je vais être chiante
Athée, dieu ne me parle pas, dieu ne nous donne donc à personne, nous nous donnons ou ne nous donnons pas, dieu n'a rien à faire dans ces histoires
La femme aussi comble l'homme, l'homme aussi est plein de perfections et de contradictions,
Si l'homme s'obstine à brimer la femme, c'est parce qu'il en a peur ou qu'il est idiot ou que ça lui plait
C'est mon avis et personne ne m'en fera changer
Valérie

Valérie 15/03/2017 13:55

j'y reviens, nul perfection ni chez l'un ni chez l'autre, nulle supériorité normalement;
Une femme qui dit non, elle dit bien non ! et je trouve ce texte même dangereux. Même croyante, et je l'ai été, je n'apprécierai pas ce texte. Je le trouve passéiste et rétrograde et me dis qu'il reste du travail quand à l'égalité des hommes et des femmes. "Donnons-leur raison mais gardons nos positions " ça signifie bien que vous ne faites pas confiance aux femmes et qu'au fond, vous vous sentez, vous, supérieur à elles. Leur avis ne comptent pas, c'est bien ça que ça signifie ! Bien des femmes n'aimeront pas ce texte. J'en suis ! Quitte à déplaire.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents