Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Élégie champêtre


 

(…) la fleur se referma à nouveau et reprit sa position première. De l’endroit qu’elle avait un instant couvert de ses pétales, il ne restait plus rien que la terre.

Michel Bernanos, La Montagne morte de la vie, 1967


 


 

Une vache

Plantée au sol

Sur ses quatre pattes

La tête inversée

Incapable de voir

Le ciel

Incapable de voir

La terre

La gorge

Tendue

Jusqu’au museau ruminant

Fermé

Par l’effort

Du retournement

Attirée

Par l’herbe grasse

Suspendue

Par sa masse

Aubaine du cueilleur

Découvrant

Ce champignon démesuré

Aux pores intacts

Qu’il coupe

A ses pieds

Pour que le bovidé

Se remette à pousser.


 

13 février 2017

 

 

 

LAURE WEIL

Laure Weil se présente :


Professeur agrégée d'arts plastiques, je suis aussi curieuse de littérature, de cinéma et d'architecture. J'ai fabriqué quelques livres d'artistes, dont le lien entre eux semble être l'effacement. Livres restés confidentiels. J'écris généralement pour restituer une rencontre avec une œuvre, qu'elle appartienne au champ des arts plastiques ou au cinéma.
Je cherche à diffuser mes textes parce qu'il est plus facile de se motiver à écrire régulièrement quand on sait que ses textes sont susceptibles d'être publiés.
Mes écrits sont nourris par ma culture des arts plastiques et par ma liberté à jouer avec les mots, comme s'il s'agissait de couleurs pour un peintre.

 

Tag(s) : #poésie

Partager cet article

Repost 0