Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CARINE-LAURE DESGUIN

Publié par LE CAPITAL DES MOTS sur 15 Novembre 2016, 16:41pm

Catégories : #poèmes

à pas lents soulever

 

les tissus d’amertume

sous les semelles les amis

sous les semelles

ces fines lamelles des jours

de rien des jours sans jour

les tissus en damiers

blancs et noirs les amis

en damiers

ces chemises de peau

d’humains de peau

de bêtes et ces danses tout autour

du qu’en dira-t-on

de ces verres à soi

l’autre est retors

qu’on éclate qu’on écrase

à pas lents

 

***

débobiner des dentelles et

 

coudre à jamais

à l’écorce de l’arbre

tous ces voiles de paix

ou de colère parfois

et ces feuilles qui ricanent

ne chômeront qu’une seule fois

c’est si peu

aux quatre saisons le vent

contre

tout contre les mots crucifiés

 

***

se fendaient en aval

 

dessous des chaos des remous

des confusions éparses

bouillons de gestes perdus

jamais consentis jamais approuvés

et noyés dans le jus

d’un lierre à tue-tête

encore qu’on s’ébroue en amont

on dénoue des pétales

 

ça kiosque pas mal

dans ces yeux-là

vert-de-gris à l’appel

de la campagne

 

 

CARINE-LAURE DESGUIN

 

Carine-Laure Desguin aime sourire aux étoiles et dire bonjour aux gens qu’elle croise. Elle écrit des romans, des nouvelles, des poésies. Elle publie dans plusieurs revues et pour Actutv, elle interviewe des romanciers, acteurs ou autres artistes.

Son inspiration ? Dans le souffle des vents, sur les trottoirs des villes et dans les instantanés de la vie, des instantanés qu’elle grignote comme ça, au gré de ses fantaisies.

Aujourd’hui, Carine-Laure Desguin aime dans les textes poétiques la sonorité, la musicalité, des fragments d’ombre et de lumière, de sens interdit et de non-sens.

http://carineldesguin.canalblog.com

 

 

Carine-Laure Desguin- © Salvatore Juin 2016 - DR

Carine-Laure Desguin- © Salvatore Juin 2016 - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joëlle Pétillot 15/11/2016 18:30

J'aime infiniment ces trois textes, et faiblesse toutefois pour celui du milieu et ses dentelles débobinées... Mais dans chaque, des mots ciselés et musicaux. La poésie et une forme de gouaille douce qui vont bien ensemble. Oui, ça kiosque bien...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents