Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Le tunnel

 

Impasse.

Je marche dans les ténèbres.

 

Ce qui est consolant

c’est que je continue d’avancer.

 

Mais je ne sais pas

pour combien de temps encore.

 

Il est possible que je voie une certaine lumière

d’un instant à l’autre.

 

Mais il est possible qu’au bout

je m’écrase.

 

 

***

Au cimetière

 

Demain

je viendrai te voir

sous le marbre

gelé.

 

Mais là

je ne te trouverai pas

je trouverai

mon enfance

mes rêves d’enfance

 

gelés

pétrifiés.

 

***

 

Prends-moi la main

 

Prends-moi la main.

Cette main

qui tremble

de fautes

et de péchés.

 

Cette main

qui devrait

être coupée

fondue

et jetée

aux ordures.

 

Prends-la

et conduis-la.

 

Je ne sais pourquoi

mais il te faut me pardonner.

 

Cette fange

n’est pas mon invention

ni la tienne.

Cette fange

est le côté

le plus pur

le plus chaste

le plus immaculé

de la vie.

 

 

Traduit du grec par Babak Sadeq Khandjani

 

STAVROS AMBELAS

 

( Présentation par Babak Sadeq Khandjani )

 

Stavros Ambelas est né en 1968 à Zante. Il a eu son premier contact avec la musique dans l’orchestre philharmonique de Zante, dont il a été membre pendant des années. Il a étudié la musique au conservatoire d’Athènes, et, plus tard, à l’odéon de Philipos Nakas. Il a été membre de l’orchestre de musique moderne d’ERT (radio et télévision hellénique).

Il s’est intéressé à la poésie dès son jeune âge. Depuis 1996, il travaille à Zante en tant que professeur de musique dans l’enseignement primaire. Il est licencié, en 2007, de l’université libre grecque en études de la culture grecque, et, en 2011, de l’université de Patra en littérature grecque.

 

 

 

***

 

 

Babak Sadeq Khandjani est né en 1981. Il a fait des études de littérature française. Il a commencé à apprendre la langue grecque en autodidacte. Il a traduit des poèmes pour différentes revues françaises et grecques (Cahiers de poésie, Souffles, Comme en poésie, Traversées, Point barre, Libelle, Le Cerf-volant, Eneken, Emvolimon, Sodeia ). Il a également traduit trois livres : Le Loup (Marcel Aymé, en persan, 2013), Sur le quai/ Après la bataille, (Denis Emorine, en grec, Vakxikon, 2014) et Les Murs de sable (Chahab Mogharabin, en français, Edilivre, 2016).

 

 

Stavros Ambelas - © http://users.sch.gr/ampelast/biografiko.htm -  DR

Stavros Ambelas - © http://users.sch.gr/ampelast/biografiko.htm - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :