Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Artothèque - © Margueritte C.

Si le vent basculait - © Margueritte C.

L'exil inversé

(extraits)

 

Là-bas

 

 

pays de mon enfance

repoussée

 

paysage

au ciel frisé de bleu

brousse blafarde

fleuve invisible au rythme des pirogues

 

rêves constellant mon enfance

entre conte

et

chant

appel de l'occident

 

villes de mon enfance

oubli de moi

 

racines sans attaches

qui ne sauraient nouer avec les miens

 

 

 

sur la mer sans retour

occident

mes ancêtres

 

 

 

Ici

 

 

automne

embrasement fulgurant

première neige

d'un hiver inconnu

ciel argent

reflétant

le lac gelé

 

ô la grâce des danseurs

 

 

 

chants de ma mère

la voiture

les chants

et moi

 

troublée

 

 

 

vacances

aux chants des origines

lacs palais oiseaux

effleurant les mystères

d'un passé souterrain

 

 

 

chanson de toile

premier roman d'amour

adolescence

 

 

la chaîne s'ébauche d'un devenir

 

 

les pages blanches

se dénouent

 

 

les poètes s'enracinent en moi

 

 

le facteur n'est pas passé

il passera demain matin

 

Quotidienne

 

 

 

nuit

poésie

lit

poésie

les corps

poésie

se lever

se laver

poésie

journée

poésie

ville

trottoirs

jardins

poésie

marcher

dans

poésie

 

 

manger mâchonner mâcher mastiquer la poésie

 

 

ingérer

digérer

restitution

main

doigts

feuille

expulsion

 

 

poème

 

Quatre pages

 

 

 

tu m'as délié de ton amour

je suis en solitude

 

je délivrerai les mots

de papier

les inscrirai sur la page du ciel

quatre pages

pour toi

quatre pages

de nuages

où soleil et firmament

te liront la Lettre

 

 

je franchirai les ciels

 

 

quatre pages

pour les otages

de ton amour

 

 

quatre pages

de nuages

pour

entrer en solitude

avec toi

 

 

 

 

 

Hérédité exilée

 

 

 

sur les chaînes du pouvoir

vous avez tant navigué

à forger

un passé d'or et d'azur

patiné

de flammes et de bruine

 

 

égorgeant de vos mots

le rythme nonchalant de la vie

enduisant de fiel

les bas-fonds de l'intime

vous n'avez chevauché

que pour immoler le corps

et broyer le souffle

 

 

 

 

au présent du passé

survivance du poison

tentacule insondable et vile

 

 

enlaçant la mort

ils dévorent

le vin de nos terres

 

 

 

 MARGUERITTE C.

 

Elle se présente :

 

 

Brigitte Charnier, alias Margueritte C., docteur es lettres, spécialisée dans les traditions orales (contes et chansons) et les mythes, née en 1954 vit actuellement en Isère. En 2008, elle retrouve sa passion première, la poésie. En 2014, elle obtient le premier prix de poésie en vers libres par la Société Rosati et un diplôme d'honneur pour son recueil de bas et de hauts par la Société des Poètes et Artiste de France (SPAF Bretagne-Anjou-Touraine). La Société des Sciences, des Lettres et des Arts d'Arras, lui décerne un diplôme d'argent en juin 2015 pour son recueil écrit de chair et d’absence. La SPF (Société des Poètes français) vient de lui décerner le prix Léon Dierx pour son tapuscrit la somme de nous. Elle vient de recevoir le prix Verlaine 2016 pour son poème en hommage à Verlaine « À Lélian pauvre amoureux » et un deuxième prix par les Amis de Thalie (poèmes « Racines »). Elle a publié deux autres recueils, bruissements paysagers, les soleils de l'exil. Elle est également publiée dans des revues numériques (17 secondes, Méninge) et des sites numériques (La plume de Pan, Le Forgemots). Afin de promouvoir la poésie, elle participe, dans le cadre de l’association Création et Poésie à des mises en voix publiques de ses textes. Promouvoir la poésie contemporaine lui semble important et elle est en recherche constante de formes d’expression « attractives » musicale et picturale.

 

Tag(s) : #poèmes, #photos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :