Attendre d'avoir ravalé le fantôme

Pour s'adosser au manège

Ne pas craindre la nausée

Et les voix nasillardes

Derrière leur micro

Qui préviennent bruyamment

Et assurent

On en aura pour notre argent

 

 

 

 

***

 

 

 

Tu la verras pas la terreur

Elle se terre

Tu la sentiras pas

Elle se parfume

Beaucoup trop

Elle pue la cocotte

Elle nous prend pour des cons

Elle se planque

La terreur

Dis t'as peur la terreur

Tu viens pas dire bonjour

Sors de ta niche

Viens bouffer les croquettes

Rampe pas comme ça

Et lève la tête

T'auras l'air d'un coureur

 

 

 

***

 

 

 

Tombe des reflets

Reluque la relique

Ce que tu vois

Ce n'est que toi

 

 

MARINE GROSS

 

Elle se présente :


Engagée dans un travail d'écriture poétique, je commence à adresser mes écrits. Plusieurs revues ont publié des poèmes, le mois dernier : Comme en Poésie, Traversées, Traction-brabant, Nouveaux délits (ce mois-ci) et d'autres publications sont prévues le ou les mois prochains, Paysages écrits, Recours au poème, Festival permanent des mots.

 

NB  : Marine Gross est aussi psychologue clinicienne en psychiatrie.

 

 

© Marine Gross - DR

© Marine Gross - DR

Tag(s) : #poèmes, #photos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :