Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - CLAIRE KALFON

Publié par LE CAPITAL DES MOTS sur 2 Mars 2016, 21:19pm

Catégories : #poèmes, #photos

L’invisible

 

 

Ce n’est plus ta voix qui m’arrive mais

La pluie soudaine comme une poignée

De cailloux jetés contre les vitres

 

Un fil électrique bercé par le vent

Hamac sinusoïdal entre

Les nuages du mercredi

 

Les plis souriants au coin des yeux

De celui qui ne confond pas

Les paroles vides et les paroles pleines

 

Un gâteau approximatif plein

De grains de beauté ou de pavot

Cuisant trop vite dans le ventre de la cuisine

 

Le va et vient des oiseaux

Qui ne sont pas partis

Leurs ailes déboussolées et le bec

Encombré de nuit tiède

 

Et le déroulement des jours

Comme une bobine qu’on a lâchée

Car on finit toujours par lâcher les choses

 

Et ton visage dans le cadre

Rayonnant de l’ignorance

De ce qui adviendra

Qu’est-ce qu’une photo

Sinon une photo du temps ?

 

L’absence commence après l’absence

On a passé déjà deux saisons

Entre la cendre et l’éclat d’être ici

 

 

A Emmanuelle

 

 

 

CLAIRE KALFON

 

 

 

Claire Kalfon a été publiée dans les revues papier Petite, Friche et Décharge et bientôt dans  Les Ecrits du Nord.

Autres publications dans les revues : Le Capital des mots, Secousse, Ce qui reste, la Toile de l’Un , Francopolis, Recours au poème, Cabaret.

 

 

Exposition Feux de croisement à la galerie Lyeuxcommuns : dessins d’Annie Barrat / textes de Claire Kalfon ( mars 2015)

© Claire Kalfon - DR

© Claire Kalfon - DR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nashtir Togitichi 20/03/2016 05:23

Un poème qui touche, qui parle à chacun : tout le monde est un jour ou l'autre frappé par l'absence, le deuil, la perte.

Cécile-Natacha Carle-Bezsonoff 08/03/2016 11:31

Très beau, très sensible !

Béatrice HOREL 04/03/2016 20:50

cela évoque, cela pépie, cela sautille, L'absence vécue en poésie.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents