Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Verni, Fendi, Gucci

 

 

Une femme

Sur le trop tard

Sort de sa limousine

 

Chauffeur et portier

Se sont succédé

Pour l’accompagner

 

Rouge laque

Sur la nacre

Posé à plat

Devant la rangée

Des petites mains

En tablier rose

 

Sur les touches d’ivoire

Dix doigts de disette

Jouent la mélodie

 

Les ouvrières s’affairent

Soulèvent les fuseaux de soie

Frôlent la peau fine

 

L’écheveau des gestes

Virevolte à chaque note

 

L’éponge moelleuse

Bouge mer veilleuse

Sur les étoiles

 

Les petites chinoises

Plient les éventails

Dedans

Telle l’oisive

Accueillent

Ces poings légers

Blottis dans un nid

Chéris par la vie

Tant d’envies

Au creux de leur abri.

 

 15 février 2016

 

 

 LAURE WEIL

 

Laure Weil se présente :


Professeur agrégée d'arts plastiques, je suis aussi curieuse de littérature, de cinéma et  d'architecture. J'ai fabriqué quelques livres d'artistes, dont le lien entre eux semble être l'effacement. Livres restés confidentiels. J'écris généralement pour restituer une rencontre avec une œuvre, qu'elle appartienne au champ des arts plastiques ou au cinéma.
Je cherche à diffuser mes textes parce qu'il est plus facile de se motiver à écrire régulièrement quand on sait que ses textes sont susceptibles d'être publiés.
Mes écrits sont nourris par ma culture des arts plastiques et par ma liberté à jouer avec les mots, comme s'il s'agissait de couleurs pour un peintre.

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :