Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

J’ai l’œil avide de celui qui n’a jamais embrassé l’absolu. Et j’entends autour de moi l’étendue du chaos qui passe, les pulsations des marées et l’orgueil du soleil.

Il me plaît de penser aux criardes vanités.

Il me plaît d’être las, de n’être que la courbe rescapée du tracé,

corps friable, mais disposé à être.

Il me plaît d’être le non du nom, brandissant l’insubstance de vos chairs.


 

-----------------------------------


 

L’hiver

 

La frange de tes yeux c’était l’oubli

un oubli féroce qui un soir de décembre m’attacha au givre

incandescent.

Il y avait ton orgueil brun, éclat sempiternel

de la lune endormie. Elle,

vacante dans ses silences

lourde comme une âme que le diable refoule

étouffait dans sa galerie de cristaux.

 

 

---------------------------------

 

 

Dissonances assassines au tournant de mes jours.

Et pourtant.

Le ciel se prend d'une douceur maladive

qu'écriraient les enfants s'ils ne pouvaient rêver.

Au terme de mes nuits, à l'orée des faubourgs,

se décline l'insubstance de nos langues salées.

 

 

--------------------------------

 

 

Renaissance

 

Distingue-moi partout

Mais jamais à côté

Quand la foule comme un cri

Étouffe mon ego

Cela comme un faubourg,

Vrai opium de l’être.

 

Ranime-moi partout

Mais toujours à jamais

Que je sois Notre-Dame

De cette foule en liesse

je distingue

je ranime

la Renaissance de l’homme

je suis la pierre de touche de l’être incarcéré.

 


 

MÉLODIE QUERCRON
 

 

Elle se présente :

 

Mélodie Quercron, 23 ans, réside à Fontainebleau. Diplômée d’un Master 2 de Lettres Modernes Appliquées à la Sorbonne, elle travaille depuis un an aux Éditions Assimil où elle s’occupe du numérique et de l’éditorial.

Passionnée de littérature, elle écrit de la poésie depuis l’âge de neuf ans. Son inspiration trouve sa source dans ses racines méditerranéennes, mais aussi au gré de rencontres et de paysages. 

Elle a été publiée dans plusieurs revues (« Libelle » en 2012, « Gelée Rouge », « Lélixire » des Éditions Robin, « Les Cahiers du Sens » des Éditions Le Nouvel Athanor, « Arlu » d’Arlu Éditions en 2013 et dans le vingt-et unième numéro des « Cahiers de la rue Ventura ») ainsi que dans le recueil collectif Nostalgie des Éditions Sokrys en 2012. Elle participe également en tant que coauteure au projet collectif « À l’orée de nos Rêves », recueil de poésie numérique, interactif, illustré et accompagné de musique lyrique (https://www.facebook.com/aloreedenosreves?fref=ts).


 

Mélodie Quercron | DR

Mélodie Quercron | DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0