Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'occasion des vingt ans de sa disparition, j'ai voulu lui rendre hommage. ( Ndlr)

 

 

 

Un visage pour dire vrai

un visage pour ne pas mentir

un visage pour ne pas mourir

un visage idéal

 

L'échappée belle

hors du désespoir

hors de l'ombre qui ronge

hors du silence qui poignarde

hors du vertige éprouvé dans les nerfs

 

Par une obscure magie

de gestes précis amoureux

je nais j'existe

après avoir tué le reflet mensonger

 

D'un bond

à coups de pinceaux fins

dans la lueur des poudres

et des crèmes

dans le feu des ongles peints

la rumeur du rouge à lèvres

je déchire le miroir infidèle

 

Un vrai visage

pour la vie

pour la mort

douce sous la lampe

cruelle au fond d'un bordel

à Ibiza.

 

                                         in "Free People"

***

 

 

Rien

mais une cigarette

trempée dans l'alcool

avec un biscuit dur

 

je n'ai pas de nom

tu n'as pas de pays

 

nous unir

reste une tentation

 

une tentative

de nuit à nuit

 

                                      in "Un temps à s'ouvrir les veines "

***

 

 

je sais que je suis mortel

une noix craque entre mes doigts

un chien hurle qui épelle

l'alphabet de la lune dans une langue de bois

je sais que je suis mortel

une femme s'approche ventre d'herbe

une femme s'éloigne tête de Minerve

les oiseaux travaillent au patchwork du ciel

je vois que je suis mortel

un fleuve coule entre mes genoux

une femme paysanne me couvre de gestes

                                      d'adorables yeux clos

je sais que je vivrai aussi longtemps que l'eau

qui jazze et vielle

 

                                       in "Comme une blessure rapprochée du soleil"

 

 

***

 

Les morts s'approchent à pas

de neige

les lampes à huile déclinent

 

Les femmes dans les prairies

étendent le linge propre

 

Les morts s'approchent à pas

de poussière couleur de céréales

 

Les morts s'approchent

avec le chant à la lisière de la nuit

de la rivière aux courbes bouleversantes

 

comme ils nous ressemblent ces morts

avec leurs gestes égarés

 

sur la table de bois noueux : une miche de pain

un couteau un pichet de vin

et le poème qui restera inachevé.

 

                                                             

                                       in "Feux cris et diamants"

 

Extraits de "Oeuvre poétique" ( Avant-dire de Abdellatif Laâbi, préface de Yann Orveillon) Editions de la Différence, 2008

https://www.ladifference.fr/oeuvre-poetique

 

https://www.ladifference.fr/

 

 ANDRÉ LAUDE

 

(1936-1995)

 

Poète, journaliste.

 

 

Plus d'infos :

 

Le site Poésie Urgente  Les amis d'André Laude : http://andre.laude.pagesperso-orange.fr/index.html

 

Une interview d'André Laude ( en 1995) : http://www.dailymotion.com/video/x6x79l_andre-laude_webcam

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Laude

 

 

 

 

 

 

 

 

Oeuvre poétique. André Laude. Editions de la Différence, 2008. | DR

Oeuvre poétique. André Laude. Editions de la Différence, 2008. | DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0