Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

nous disparates aux confins

proches

étrangers

nombre parcelles à unir

seconde à seconde

*

on s'essouffle à

ramener à soi ces bouts

pensées larmes disjointes

joies différentes éclatées

suppurant d'orifices de chaque

autre

*

ça pue

dégouline en tous sens alors

obligé de s'en faire une histoire connue

des idées possibles

à rentrer dans la tête

 

et ça fait quelque chose

*

plus ou moins

géométrique

à peu près carré ou bien rond

selon qu'on est plutôt

tel ou tel

jour

ou d'un siècle à venir

 

*

et ça tient dans la main

ce qu'on fait de ce monde

 

un peu rond

dans la main

la poche et l'on va

son chemin

peuplé de semblables à ce qu'on dit

*

sous les semelles

des théories fantasques

de terres

de branches qu'on écrase

gravier mélangé fiché

dans les rainures

*

des pieds à la tête

en passant par les mains

 

ça ne change pas grand chose

à la fois victime et coupable

   de trainer cette boue

*

le plus souvent oublieux

de ce qu'on porte

     à marcher comme ça

 

un monde dans la poche

plus si rond ni carré

de moins en moins     régulier      à force

*

on sait pas tellement quoi faire

pour alléger son pas

se doute qu'il faudrait

peut-être s'arrêter nettoyer ce fourbi

se délester

curer ses souliers    sa tête

*

puis un jour on

sent bien que ça coule

se répand sur la cuisse

et le long de la jambe

 

ça gêne la marche on croit qu'

on s'est pissé dessus

*

de marcher un peu loin de concert

l'outre s'est déformée

ramollie

 

dissoutes les paroies chimériques

de ce monde de poche

 

et tout est à refaire

*

toujours

ensemble ou seul

à se pisser dessus

tant et tant

 

que marcher c'est noyer le chemin

de crues innombrables

 

 

 

 RODRIGUE LAVALLÉ

 

 

 

Lyonnais d’adoption, Rodrigue Lavallé est conseiller d’insertion professionnelle.
Il a publié des textes dans une vingtaine de revues de poésie contemporaine (N47, Nouveaux Délits, Levure Littéraires, Terre à Ciel…).

Sont déjà parus:
„hors soi, penché“, éditions Eclats d’encres, octobre 2014
„Quelqu’un peut-être“ (prix Créatures 2014), éditions Créatures en 2015

et à paraître:
"Fragments du verbe être /en chemin", éd. Centrifuges (fin 2015)

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0