Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ODILE LOIRET- CAILLE

Publié par ERIC DUBOIS sur 13 Mars 2015, 11:19am

Catégories : #poèmes

DE NATURA RERUM

 

 

 

 

 

 

Dans la forêt sévère

La sève persévère

Effervescence lucide

De sucs matinaux

Une lumière acide

Moissonne les oiseaux

Eux qui poisseux d'amour

Encenseront le jour

 

Lève-toi mon frère

 

 

La grisante grisaille

                                                 Grime le paysage

Où la grive grivoise

Égrène son ramage

Verdissant le ciel pâle

Éclatent les ramures

Épuisées dans l'armure

De l'hiver finissant

 

Lève-toi mon frère

 

 

Guérets déserts bruissant

De mille vies enfouies

Insectes assoupis

Aux soupentes des villes

Des serpents somnolents

Au creux de l'estuaire

Amours mortes à mille lieues

Sous les terres millénaires

 

Lève-toi mon frère

 

 

Approche-toi du fleuve

Respire ses effluves

Consens enfin

À l'air ambiant

Et plein de ruse

Laisse l'immense déesse

Te recouvrir de fleurs

Oublie l'arme de guerre

Oublie tes peurs immondes

 

Change le monde mon frère

 

 

 

 

 

mars 2015

 

 

 

 

ODILE LOIRET- CAILLE

 

Elle se présente :

 

Master de philosophie, étude des langues indonésienne et arabe ( Séjours en Indonésie et Egypte). Ai enseigné la littérature française à l'Université Indonesia de Jakarta. En ce moment traductrice de deux ouvrages d'auteurs indonésiens pour la collection Le Banian de l'Association Pasar Malam.  

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

béatrice Horel 24/03/2015 10:35

Très belle poésie. Oui, en me changeant, avec ou sans l'incitation de l'autre, parce que c'est un mouvement naturel, je change le monde. Merci à mon frère !

Nashtir Togitichi 20/03/2015 22:56

une poésie qui donne envie de ... marcher! de se mettre en route. Des vitamines pour l'esprit.

Joëlle Pétillot 13/03/2015 12:01

Il y a des perles à relever, on commence à le faire..;et on part avec tout le texte.

Odile Loiret -Caille 13/03/2015 13:30

Merci Joëlle! Que cela m'encourage à écrire! Merci au Capital des Mots de nous faire exister!
Amitiés.
Odile Loiret-Caille.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents