Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA FOLIE

 

 

 

Je revois un Charter comme un alligator

Et des mains négatives aux temps solutréens

Quelques moines cloîtrés fumant dans le jardin

La rue des Capucins aux îles des Comores

 

Il m’arrive d’entendre un dialecte animal

Une braguette ouverte au fond d’un Duty Free

Ou bien l’homme Atlantique au bord de l’agonie

Et puis cette Irlandaise en orgasme à l’escale

 

Je vois un joueur d’échec et son mat impeccable

Une fille blondinette accrochée à mon cou

La traversée en barge au port de Mamoudzou

Avec un scolopendre assis sur une table

 

J’ai croisé hier au soir un australopithèque

Il était mal en point la mine déconfite

Un trou occipital comme un cornet de frites

Et trois pithécanthropes célébraient ses obsèques

 

Et j’aperçois encore au bout de mon réveil

En bas de mon immeuble un voile sibérien

Un début d’espérance en forme de vagin

Comme une clé de sol entre mes deux orteils

 

 

***

 

 

LES BWÉNIS

 

 

 

De la varangue des cent villas

On voit les bangas en terre rouge

Des bwénis suant en salouvas

A la jumelle leurs seins gras

Qui bougent

 

Ewa

 

Et plus elles sont grosses et plus c'est beau

Et plus c'est beau et plus c'est alléchant

Et quand elles portent un petit sur le dos

Le petit semble tout petit

Vraiment

 

Ewa

 

Mais il faut encore les voir au marché

Quand elles sont affalées sur le dos

Bien étendues jambes écartées

Ayant l'air de vous regarder

De haut

 

Ewa

 

 

 

GUILLAUME DECOURT

 

Extraits de "A l'approche",  éditions Le Coudrier, 2015 , avec une préface de Guillaume Métayer et des illustrations de Nathalie Reuter.

 


http://lecoudrier.weebly.com/approche-a-l.html

 

 

Guillaume Decourt.

 

 

Plus d'infos : http://www.recoursaupoeme.fr/po%C3%A8tes/guillaume-decourt

 

 

 

 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0