Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quartiers

LE CAPITAL DES MOTS - GABRIEL MEUNIER

 

le château des alouettes

 

dans une petite rue calme

au fond du jardin

un minuscule palais

datcha ? isba ? Finlande ?

bois peint en blanc ajouré d'initiales, de cœurs ou d'oiseaux

une petite galerie court devant la pièce principale

et au printemps des milliers de jonquilles

 

pourtant personne ne travaille le jardin

magie

sur le toit pointu les ardoises brillent au soleil

 

j'attendais à la grille

que la belle au bois dormant se réveille

 

les promoteurs ont du faire le reste

la plaque de tôle émaillée est-elle encore en place ?

heureusement

les alouettes sont toujours invisibles

 

***

 

la mère

Tartine

 

 

son nom était Tartini

toute petite

comme sa maison

hiver comme été un incroyable bonnet hémisphérique

autrefois tricoté main raide de crasse

crane sans doute chauve

toute petite sur le chemin de l'école on la croisait de loin

pas une ogresse

mais une sorcière sans chat sans chien sans poisson rouge

elle n'achetait rien ne parlait pas

veuve ?

pas de visites

pas même besoin de facteur

la petite porte d'entrée de fer claquait deux ou trois fois par jour

une allée de ciment conduisait en deux ou trois pas à l'escalier

car il fallait monter oui monter dans cette petite maison sans étage

redoutable incroyable perron

il lui fallait escalader les marches trop hautes

se tirer sur les deux rampes

 

un comble pour une petite toute petite maison sans grenier

 

pas un arbre pas un nain de jardin pas une fleur pas un légume

des brins d'herbe acceptaient de pousser sur les deux zones délimitées à cet effet

lorsqu'elle était rentrée dans sa boite

les gamins la raillaient ou tapaient sur la tôle de la porte

un jour elle n'est plus sortie

les voisins ont vite acheté le bout de terrain

bouchée de pain

ils ont vite fait édifier une extension à leur villa pour leur fils

il est parti sans y dormir une seule fois

depuis

les voisins sont peut être devenus des "père" ou "mère tartine"...

 

je ne me rappelle pas avoir vu sortir de la fumée

et il n'y avait pas de sonnette

elle n'avait jamais été invitée au Château des alouettes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GABRIEL MEUNIER

 

 

Il se présente :

 

Enseignant retraité, photographe auteur aujourd'hui.

Illustration d'ouvrages, collection de cartes postales "Hémisphères", affiches et plaquettes pour l'artisanat et le tourisme. Si certains sont « tombés dans le révélateur » à leur naissance, d’autres ont reçu un appareil numérique pour la fête des pères. Suis-je un hybride ? Efficacité, logique (site d'éducation à l'environnement Images-4D.org) mais aussi vécu et sentiment (www.galerimaginaire.org).

 

Photo : © Gabriel Meuner

Tag(s) : #poèmes, #photos

Partager cet article

Repost 0