Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Expédition punitive

 

Si la marque velue se trouve sur le corps de

Joos Damman, ce signe suffit pour constater

son identité avec le diable Hans […] ;

bourreau, fais nous voir la marque.

-

Charles De Coster

La Légende et les aventures héroïques, joyeuses et glorieuses d’Ulenspiegel et de Lamme Goedzak au Pays de Flandres et ailleurs

 

 

La macrale a des cheveux roux

Si crottés qu’on dit au village :

« Pour sûr, la macrale a des poux ! »

Et qu’on s’enfuit sur son passage…

 

« Quand les inquisiteurs viendront,

Pour trouver la marque infernale

Que lui fit un jour le démon,

Ils vont la raser, la macrale ! »

 

D’un bout à l’autre du hameau,

C’est ce refrain qu’on se répète ;

Elle en écoute chaque mot,

Ne veut pas en perdre une miette.

 

Car sa tignasse qu’on honnit

N’est rien d’autre en fait qu’une trace

Du renard qu’elle est chaque nuit,

Quand l’instinct la pousse à la chasse.

 

Donc le manant qui a raillé,

Ignorant cela, la sorcière

Voit décimer son poulailler

— C’est que madame est rancunière…

 

 

 

 

***

 

 

 

Escapade nocturne

 

Le roi d'enfer,
Sombre et livide
À tout préside ;
C'est Lucifer.
L'horrible foule,
À ses accents,
En flots pressants,
S'agite et roule.

-

Guy de Maupassant

Sabbat

 

 

Bruit un sifflet

Dans les ténèbres

Que parfois zèbrent

Des feux follets.

C'est le signal :

Sorciers, sorcières

Quittent leurs terres,

Portant fanal.

 

Sans faire un souk,

Ils se rassemblent,

Marchant à l'amble

De leurs noirs boucs.

Satan attend ;

Pour le rejoindre,

L'on doit se ceindre

D'un lourd caftan.

 

Vêtu ainsi

De sombre étoffe,

L'on apostrophe

Un djinn roussi,

Car ce larbin

Du Très-Haut diable

Venu des sables

Sait le chemin.

 

Sous peu chacun

Fera en transe

La référence

Face au Malin,

Puis jouira

De la bectance,

Du vin, des danses

De ce sabbat.

 

 

***

 
La Ronde du sabbat

 
Puisse notre ronde,

Dans l’ombre profonde,

Enfermer le monde

D’un cercle infernal !

-

Victor Hugo

La Ronde du sabbat
 
Au sabbat des sorcières,

L'on danse dos à dos

Durant la nuit entière ;


 
Levant leurs lourds sabots,

Des souillons se déhanchent

Sous les yeux de crapauds.


 
En haut, la lune est blanche

Et chante rauquement

Un corbeau sur sa branche.


 
L'on est venu à cent

Pour se joindre à la ronde

Que fait danser Satan.
 


Ce sont des femmes blondes,

D'autres aux cheveux gris,

À la tignasse immonde.


 

 

Et tout le monde rit

Quand une fille écrase

Un crapaud trop hardi.


 
Avec une grimace,

Elle arrache au soulier

Cette molle carcasse,
 


La jette en un fourré

Sans même un patenôtre

Et retourne danser


 
Avec toutes les autres.
 
 

JULIEN NOËL

 

Julien Noël est né en 1990, en Belgique. Titulaire de l'agrégation de français, il travaille depuis peu comme enseignant. Lecteur compulsif depuis la petite adolescence, il se consacre en outre depuis quelques années à l'écriture. Son genre de prédilection, qu'il exploite à la fois au travers de nouvelles courtes et de poésies narratives, est le fantastique. Plus particulièrement, il écrit beaucoup sur la figure de la sorcière, lui consacrant notamment un grand projet poétique. Ses textes ne sont, à ce stade, lisibles qu'en revues ou anthologies, ainsi que sur son blog personnel : noeljulien.blogspot.com

Julien Noël -DR

Julien Noël -DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0