(extraits inédits du recueil Impressions Lointaines)

LE CAPITAL DES MOTS - ELODIE AGNESOTTI

Vingt-et-une âmes
traînent les heures
à Tian'anmen

Je marche
étrangère
déboussolée
sur les pas de tant d'autres avant moi

Ces autres
venus crier les injustices
qui leur creusaient
le ventre

et qui n'ont eu
que le sang et la haine pour démocratie

la mort
pour liberté

Je marche
et je les sens
sous mes pieds
ces milliers de souvenirs

écrasés

ces noms flous que l'histoire
n'aura pas retenus

Ici l'air
est plus lourd qu'ailleurs

La loi martiale a tué
pour toujours

celle du cœur

 

 

*****

LE CAPITAL DES MOTS - ELODIE AGNESOTTI

Chut...

la muraille s'étire
comme au saut du lit
sous nos courses
folles

derrière
les rideaux de brouillard
la Chine qui dort
un peu
encore
découvre ses couleurs
et ses cheveux défaits

il y a
dans l'air lourd
un parfum de souvenir

 

 

 

 

 ELODIE AGNESOTTI

 

 

Elle se présente :

 

Née le 30 mars 1992, Elodie Agnesotti vit près de Lille, où elle se consacre à son master en école de commerce, ainsi qu'à la photographie et à l'écriture de poèmes et nouvelles. Elle est également administratrice d'un forum d'écriture. Aux dernières nouvelles, la demoiselle s’est perdue dans un jardin de mots et d’images ; mais elle ne désespère pas de donner, un jour, du sens à tout ça.

 

En 2014, elle a autoédité son premier recueil, Impressions Lointaines, souvenir de ses voyages mêlant poésie et photographie. Elle a aussi participé à deux reprises à la revue numérique 17secondes.

 

 

 

Photos : ©  Elodie Agnesotti

 

Tag(s) : #poèmes, #photos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :