Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Joueuse

Anonyme
à minuit
elle franchit
le cercle de jeu

Expropriée
de son être
il a ôté sa robe
sans qu’elle se dérobe

Hystérique
elle danse
avec les loups
de son enfance

Américaine
dans ce western en v.o.
elle fait un cinéma
où son cœur est à papa

Insultante
sa langue de vipère
sait aussi s’adoucir
pour cracher des gemmes

Feu follet
qui vacille
sous le sexe
des anges

Rêveuse
elle arrime
ses jambes
au cou de la nuit

Et vaincue
abandonne
la partie
au maître de go.


***


La Gisante

Sous les ongles
seul le phosphore
d’une ultime allumette
éclaire encore
ses nuits mortes-vivantes

Sous la peau
les sombres vaisseaux
d’un sang d’encre
empoisonnent
sa chair transparente

Sous les plaies
gît la vaine irritabilité
de son cœur sans but :
arrachez-le et jetez-le
à vos chiens en rut.


***


La Captive

Une abeille sans essaim
et un ours sans miel
tournent en rond
dans la prison de son désir

Abasourdie elle survit
d’une musique lancinante
qui ricane à l’oreille coupée
de Van Gogh

Abandonnée dans la ruelle
d’un lit anonyme
où elle ne sait à quel sein
se vouer ou se dévouer

Son corps-radeau s’échoue
à marée basse
rongé par le sel
de ses propres larmes

Là où l’ange s’efface
ses genoux prient
un ciel d’orages
de clous et de marteaux

L’aile brisée
par une étrange crucifixion
elle se joue de tous les oiseaux
et s’invente pour se consoler

La reine a renversé
l’échiquier de l’amour
pour un fou
sur un carré blanc.


 

DOMINIQUE GONTIER

 

 

 

Plus d'infos : http://www.m-e-l.fr/dominique-gontier,ec,307
 

Dominique Gontier - DR

Dominique Gontier - DR

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :