Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Atlantes avachis,

cariatides ravagées,

piliers et façades écroulés

aux intérieurs chimériques et cadenassés

à des lambeaux de vies étriquées et d'esthétiques charpies encore

argentées

Et tourbillonnent, victorieuses, senteurs de moisi précieuses et

virevoltes

de l'insolente poussière des ruines naufragées.

L'Eteinte prosopopée.

 

 

***

 

 

 

Contorsions et miasmes dans l'air,

des heures enkystées éteindre des

cantharides affolées le solstice efflanqué.

Egrainer là-contre à rebours, du chant

des possibles les sèmes asphyxiés,

en étreindre le sens qui encore palpite,

à jamais inachevé.

Renverse de l'écho, bascule du souffle.

Et figure tout en fin du monde, infiniment

horizontal et hypnotique, point de mire

prismatique, d'un pas, le battement synesthésique.

 

 

 

 STÉPHANIE BLANCHOT

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0