Les refrains, les climats, sur la même nacelle.

 

Sans voir l'évidence ouvrons bien le rideau :

ici à la truelle les mots sont dosés,

les parenthèses (se referment de guingois

le) piétinement, encore, de la pluie bleue,

 

n'est pas clair à la ligne. Sonne déjà mi-

nuit, reflets sur le pavement irrégulier.

(L'opaque vitrage trou)ble le phrasé de

quelques promeneurs, balbutiant des bouts rimés...

 

Dans tous les interstices se niche grisaille.

                                     Echafauder des es

 ca

           lier

                                            s sans chevilles.

Refaire une façade toute, en mots de broc,

 

en réfection de poème, ses (suspensions

qui) s'imbriquent ; formant un climat épique

si la pluie recommence, risque raturé

 

chacune des prévisions postpoétiques m'affecte

 

 

 

Ecrit dans un atelier Jacques Jouet

 

Le 15 juillet 2014 à Bourges, suite à une atelier Oulipo, j’ai envoyé ce poème à une habitante de la rue Arthur Rimbaud ( NDA)

 

CAMILLE PHILIBERT

 

Ecrivain, blogueuse.

http://camillephi.blogspot.fr/

 

Un texte dans Nerval.fr :

 

http://nerval.fr/spip.php?article79

 

 

 

 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :