Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Dysphorie

 

 

Je remplis la fragilité du vide

L’éloquence fixe de ton corps brisé

Je dessine tes pieds, l’âge de ton langage

 

Je refais la dignité de ton espace

Mi-mort, comme un pas laissé

Lent, comme le fleuve distant

 

Je t’aime ici :

Dans mes racines éradiquées

Dans les mains éthérées de ma mémoire

Dans l’arbre de mes gestes quotidiens, mouillés

Ancrés dans ma méthode de survie.

 

Je t’aime au-dedans

De mon enfance aquatique

Fleurie de gens multicolores

Emplie de poupées imaginaires

De feuilles de papier cartonnées perchées

Par mes heures d’enfant synthétique

 

Je t’aime loin

de cette chambre au-dehors de toi.

 

**

 

 

De sucre et de vent

 

 

Tu es

 

Cet enfant

Au pays des larmes

 

Cette main

Libre, délivrée

A la sagesse séculaire

 

Mes lèvres

Se recollent

Lorsque je prononce 

Ton nom

 

Mater magistra

Mer atteinte

Ton nom peint dans l'océan

de mots sauvages

Mer amoureuse

 

Magnolia

(melancholica)

Métaphore étendue

Magnifique étoile brodée dans une

Montagne si proche de la terre

Anima

 

Mãe, mater, Gaïa.

 

Aimée.

 

**

 


 

Bleus


 

Ici, comme un rocher, Toi

Moi

Laissée dans tes mains certaines

Heurtée par tes métaux d’orfèvre savant

Disséquée, observée, concertée

Par l’académie de ton esprit humain

Moi

Menée par les molécules du hasard

Restée assise

Sur ton lit

Sur la coïncidence

De nos transpirations aimées.

 

MARCIA MARQUES-RAMBOURG

 

Márcia Marques-Rambourg est une enseignante et poète franco-brésilienne. Vit en France depuis 2004. Collabore dans plusieurs revues de poésie (Recours au Poème, Le Zaporogue, Haies Vives, Pequena Morte, La Revue des Ressources,...). A publié cinq recueils de poèmes et plusieurs textes portant sur la philosophie, la littérature comparée, la poésie et la photographie. Son texte le plus réussi est né un jour d’été, en 2009.

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :