Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


LE CAPITAL DES MOTS - ODILE LOIRET-CAILLE

Publié par ERIC DUBOIS sur 20 Mai 2014, 11:40am

Catégories : #poèmes

 

ANIMA

 

 

 

 

 

 

Tant de brumes avides

A l’infini de moi

Je cherche son grand corps

A l’horizon perdu

 

 

 

Les bois se noient là-haut

Je ne vois plus sa bouche

Que les herbes irisées

Dans l’eau parfois retiennent

 

 

 

Les hommes chassèrent alors

L’ombre de Madeleine

Et dans la plaine absurde

Ses bras en vain s’étendent

 

 

 

Séchant à l’air limpide

Couverts de fleurs sanglantes

Ils n’attendent plus personne

Laissant le monde à vif

 

 

 

Jardin resplendissant

D’un inutile soleil

N’achève pas l’absence

Mais rend-là immortelle

 

 

 

***

 

 

 

MATIN DE MAI

 

 

 

 

 

 

 

Petits soleils

Bulles liquides

De vent lumière

Bougeant

Cafetière

Mur

Chaise

Des yeux

Sublunaires

Clignotent

Vacillent

Arbre solaire

Lance fusées

Par terre

Année lumière

 

 

 

***

 

PATCHWORK (Slam)

 

 

 

 

 

 

Palais de marbre lumière évanescente

Silence pérenne cristal sublime amours champêtres

Cuivres éblouis dentelles frémissantes

Sonates en ré mineur entrant par les fenêtres

 

 

 

Cubes s’imbriquant en Legos mal famés

Déteignant sur le ciel sempiternelle grisaille

Puanteurs carcasses en déroute vies usées

Totems resplendissant sous les ponts les murailles

 

 

 

Charmeuses de serpents orgasme intégral

Parfums inoubliables silhouettes fabriquées

Sexe lunes de miel et paradis fiscal

Soleil neige mer soleil printemps à volonté

 

 

 

Linge et paraboles suspendus dans l’air

Cris sirènes alarmes pleurs ambiance soir et matin

Ville en ruines pourtant ce n’est pas la guerre

Nouvel âge d’or les humains fuient les humains

 

 

 

Je lancerai des pierres sur l’insolente beauté

Les vies harmonieuses et la Carte du Tendre

Le mépris souriant les fortunes immondes

Un jour viendra couleur de cendre

Où ma vie changera le monde

 

 

ODILE LOIRET-CAILLE

 

 

 

 

Elle se présente :

 

 

Master de philosophie, étude des langues indonésienne et arabe ( Séjours en Indonésie et Egypte). Ai enseigné la littérature française à l'Université Indonesia de Jakarta. En ce moment traductrice de deux ouvrages d'auteurs indonésiens pour la collection Le Banian de l'Association Pasar Malam.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ddegueurce Mauricette 23/05/2014 10:51

très jolis poêmes, ANIMA me parle particulièrement ! bisous

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents