Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Demain toujours à l’horizon

          le soleil.

Et la nuit dans la mer noire

éclaire les lueurs des centrales fuyantes

larguant dans un Vent

qui nous amenait

les jours du temps foutu

les maux délétères

les champs stériles

goîtres cancéreux

ventres serviles

membres sans pieds

siècles sans mains

os carriés

et tant de morts soumises.


 

Ici la pluie tombe

eau grise poussière de mort

et tant de trous dans les familles


 

(ô le chant matinal du coq

Toujours le soleil

A l’horizon)


 

Au sommet de la vague

le savoir est bien là

inutile

tressautement

face à l’abîme ouvert.

28/5/14

 

 

NASHTIR TOGITICHI

 

55 ans, psychologue clinicien. A fait de la formation professionnelle et en fait encore un peu.

 

A lu Henri Michaux, beaucoup de surréalistes, des poètes plus anciens et des contemporains plus proches aussi. Publications sur le net : Le Capital des Mots et Francopolis .

Inédit : « Si tout se casse la gueule »


 


 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0