Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les amours sans joie


 

Perdues d'avance

Les amours glauques

Conservées

Dans la saumure

Les amours mortes

Au fond des verres

De bars mal famés

Les amours dérisoires

Dans les ruelles

Au bout du port

Les amours sombres

En croix sans foi

Dans l'obscur

Fange étroite

D'anges déchus

 

***
 

Les aventures d' Auguste LePoulet

 

Bien sûr, Auguste LePoulet, suffoqué, dut attendre d'avoir repris sa respiration avant d'entamer la traversée.

Il aurait bien eu besoin d'un mandala protecteur, mais n'avait pas le temps d'aller le demander à Hibouvœu. Celui-ci habitait dans la complaisance éclose des pâquerettes à l'orée de la forêt.

Auguste LePoulet devait se rendre à l'évidence: il ne pouvait plus chanter dès proton-minet depuis que cet idiot de chat, poursuivi par Molosse Gardien, lui avait volé dans les plumes, l'expédiant par-dessus le dogue. L'atterrissage peu glorieux dans la mare, d'où les canards l'expulsèrent aussitôt, lui valut un caquetage sans fin de toute la basse-cour. Pour ne pas perdre de sa superbe, il avait bien tenté une explication qui tienne à peu près la route, mais aucun son n'avait pu franchir sa gorge nouée. Depuis, il était la risée des lieux ! Il devait redevenir lui-même avant le Conseil des Sages prévu ce soir à minuit. Sinon il serait destitué et remplacé par l'un de ces bellâtres, jeunes coqs infatués qui se pavanaient déjà dans la cour devant SES poulettes.

Il avait pris sa décision dans le silence inhabituel du petit matin: il lui fallait retrouver sa voix ! C'est pourquoi il avait gagné l'embarcadère et attendu le bac pour l'île des Beautés, où coule une source miraculeuse qui a la réputation de rendre leur richesse originelle à tous ceux que les aléas de la vie abîment. Malheureusement, au moment de monter à bord, un troupeau de moutons avait déboulé, l'envoyant valser dans le fossé, et il avait raté le départ.

Auguste LePoulet tentait donc de reprendre son souffle avant de sauter sur une planche, tombée d'un transporteur des poulaillers en kit. En suivant le courant, il serait bientôt à destination. Aurait-il le temps de prendre la navette du retour pour arriver au Conseil avant minuit ?...

 

GABRIELLE BUREL

 

 

 

 Gabrielle BUREL, née à Morlaix (29) en 1957, vit actuellement à Nantes – Poète et nouvelliste – Fascinée par la mer et les Monts d'Arrée -

Aime jouer avec les mots, leur insuffler un rythme, saisir les émotions d'un instant ou surprendre le lecteur avec des histoires prises sur le vif

Tag(s) : #poèmes et nouvelles

Partager cet article

Repost 0