Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

L'espace d'un instant et tout semble si proche. Les bruits arrondis, la lune comme saisie dans le ciel plat. Découvrir que l'intense se déploie dans les basses eaux des pensées. Là où l'esprit, ce qui a lieu d'être, bouge tel un têtard amniotique. Les yeux se déplacent, on dirait, changent de cible, semblent tourner, billes de loto pour une improbable victoire de la chance. Jeu de hasard qui pétrit la pâte de la volonté. Mais tout est si complexe, même l'appel de ces voix conjugué au mensonge des lumières.

Maintenant c'est maintenant. De n'importe quel angle où l'on se place, se tenir debout, dresser la tête, écouter peut-être, deviner, rassembler toutes ces peaux mortes, figer les antagonismes.

 

 

***

 

Au seuil toujours

comme ça

 

se dit

 

implacable terreur

 

 

Nous visitons des esprits occultes

 

Le temps par tous les pores de la peau

 

suinte

 

 

Vibre l'abeille de la folie

 

Ouvrir une porte un bruit

 

la refermer suspicion

 

Suspicion du bruit

 

 

 

L'objet contemplatif se dérobe

se rappelle à la mémoire

 

Promenade dans un bois tout près

 

 

J'aime les soirs tristes par contradiction

me disent des voix singulières

 

Tout conspire

 

Même le silence

 

Demain l'aube sera le langage

du désordre

 

 

Demain signe un chèque en blanc

 

 

 

***

 

Quelques vers, plus tard, un jour sur une stèle funéraire. Quelques vers pour quelques vers. La poésie pour épitaphe. Pans de lumière qui outragent le temps.

Le monde porte le nom des choses. Apprends à dissimuler tes rêves sous une épaisse couche de réel ! Chaque pas est un mirage.

 

 

***

 

J'aime les jours dans leur lassitude d'eau et de sable. La poésie qui chante l'écume et la braise.

 

***

 

Le langage est un écart. Le chant intime est spectacle de soi.

 

 

 

ERIC DUBOIS

 

Eric Dubois est né en 1966 à Paris. Auteur de plusieurs ouvrages de poésie dont entre autres « L’âme du peintre » ( publié en 2004) , « Allée de la voûte »(2008), « Les mains de la lune » »(2009), « Ce que dit un naufrage »(2012) aux éditions Encres Vives, « Estuaires »(2006) aux éditions Hélices ( réédité aux éditions Encres Vives en 2009), « C'est encore l'hiver »(2009) , « Radiographie » , « Mais qui lira le dernier poème ? » (2011) chez Publie.net , Mais qui lira le dernier poème ? » (2012) chez Publie.papier  , « Entre gouffre et lumière » (2010) chez L'Harmattan ,« Le canal », « Récurrences » (2004) , « Acrylic blues »(2002) aux éditions Le Manuscrit. Participation à de nombreuses revues. Textes inédits dans les anthologies Et si le rouge n 'existait pas ( Editions Le Temps des Cerises, 2010) et Nous, la multitude( Editions Le Temps des Cerises, 2011), Pour Haĩti( Editions Desnel, 2010) , Poètes pour Haĩti(L'Harmattan, 2011), Les 807, saison 2( Publie.net, 2012), Dans le ventre des femmes( Bsc Publishing, 2012) ... Responsable de la revue de poésie en ligne « Le Capital des Mots ». Blogueur : « Les tribulations d'Eric Dubois ».

 

Site web :

 

  http://ericdubois.info 

 

 

Dernières parution à ce jour : "Assembler les rives" 419 ème Encres Vives, Juin 2013.

A commander chez Michel Cosem, Encres Vives, 2 allée des Allobroges, 31770 Colomiers . Mail : michelcosem [at] wanadoo.fr . Prix du  volume : 6.10 € ( franco de port)

 

 

Mais qui lira le dernier poème?  Editions Publie Papier.

Septembre 2012.

 

Tag(s) : #poèmes

Partager cet article

Repost 0